Différenciation par l’origine. Valorisation des territoires
Les Assises de l’Origine
sont organisées par :

 

Communiqué de synthèse

10èmes Assises de l’Origine : mardi 6 mai 2008 à Bordeaux

« Quel avenir pour les signes d’identification de l’origine dans 10 ans ? »

avec la participation de Michel Barnier, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche

CLIP VIDEO D’INTRODUCTION


Au cœur du débat :
Les signes d’identification de l’origine, un avenir garanti sous réserve d’une communication affirmée

Cet événement professionnel annuel dédié à la défense et à la valorisation des produits sous signes d’identification de l’origine (AOC[1], AOP[2], IGP[3]) a, une fois de plus, largement mobilisé les acteurs
concernés par cette question majeure.

Michel Barnier : "Je veux être le ministre d’une agriculture de pays"

Plus de 200 participants professionnels, acteurs politiques, techniques, économiques des filières de production agricole sont venus débattre sur les concepts d’origine mais aussi proposer des mesures concrètes permettant de nourrir cette démarche. Une démarche qualifiée de « véritable vecteur dans la différenciation de la politique agricole commune », pour reprendre les termes de Michel Barnier, venu clôturer cet événement.

Une mobilisation à la hauteur de l’enjeu : la politique agricole commune

Michel Barnier a souligné l’enjeu de cette question de l’origine pour la politique agricole de ces prochaines années, « première politique européenne ». Il a rappelé la position dominante de la France sur cette question : « la France est un des premiers pays à avoir une stratégie de différenciation par la qualité et l’origine (…) une volonté fondée sur le savoir-faire et la tradition ». Cette valeur est reconnue par de nombreux pays. Preuve en est, l’exportation accrue de ce concept vers des pays comme les USA, la Chine, la Russie…

Une stratégie novatrice et évolutive conciliant modernité et tradition

Tous les intervenants se sont accordés sur ce point : la question de l’origine est une réelle valeur ajoutée, pour le producteur, le consommateur mais aussi les territoires.

Si les signes d’identification de l’origine sont nés de la volonté de préserver un héritage et de protéger le producteur de l’usurpation, ils répondent aujourd’hui de plus en plus aux exigences des consommateurs et aux contraintes dictées par notre environnement.

Au cœur du débat : une volonté commune d’affirmer cette politique de l’origine par une communication engagée

Au coeur de ce concept d’origine, les maîtres mots sont bien : pertinence, crédibilité, lisibilité et fiabilité.

L’efficacité de cette politique tient à une priorité : affirmer sa reconnaissance sur ces atouts majeurs reconnus. Si cette politique veut affirmer sa valeur elle doit ancrer sa légitimité par une communication claire, affirmée et cohérente.

Un plateau d’intervenants professionnels et politiques

  • Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d’agriculture d’Aquitaine
  • Jean-Pierre Raynaud, Président de la Fédération régionale des coopératives agricoles d’Aquitaine
  • Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, Président de l’Association des régions de France.
  • Egizio Valceschini, Économiste, Directeur de recherches à l’INRA, Chargé de mission scientifique aux Affaires européennes - Télécharger sa présentation (PDF 700Ko).
  • Jean-Marie Sermier, Député du Jura, Rapporteur du projet de loi 2006 relative à la valorisation des produits agricoles
  • Michel Prugue, Président de l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité)[4]
  • Massimiliano Pagani, Ancien Directeur Général du Consorzio Taleggio et de Consorzio Quartirolo Lombardo (2 fromages sous AOP)
  • David Thual, Directeur de Insight consulting, consultant expert des indications géographiques
  • Serge Gay, Directeur de la centrale « métiers de bouche » Auchan France

Une organisation partenariale

Les Assises sont organisées par la Chambre Régionale d’Agriculture d’Aquitaine et la Fédération Régionale des Coopératives Agricoles Aquitaine avec le parrainage de l’INAO et le soutien financier de l’association IGP Foie Gras du Sud-Ouest, de la SAFER Aquitaine Atlantique et du Crédit Agricole.

Une visite éclair du Ministre sur le Salon régional de l’Agriculture

Michel Barnier a profité de sa venue aux Assises de l’Origine pour visiter certains stands du Salon régional de l’agriculture aquitaine.


[1] Appellation d’Origine Contrôlée

[2] Appellation d’Origine Protégée

[3] Indication Géographique Protégée

[4] également : Agriculteur dans les Landes - Membre du bureau de COOP de France - Président de la Coopérative Maïsadour - Président du conseil permanent de l’INAO – Président du conseil agrément et contrôle de l’INAO




"Concilier Innovations et Traditions"
de quoi et-il questions ?

 

 

L’intervention de Stéphane Le Foll 

Ministre de l’Agriculture,
de l’Agroalimentaire et de la Forêt
 

 

 

Manifestation organisée dans le cadre du