Différenciation par l’origine. Valorisation des territoires
Les Assises de l’Origine
sont organisées par :

 

Entretien avec Jean-Pierre Raynaud

Président de la Fédération Régionale des Coopératives Agricoles d’Aquitaine (FRCAA)

Comment se sont déroulées ces 12èmes Assises de l’Origine et qu’en ressort-il ?

« Ces Assises ont été particulièrement intéressantes sur plusieurs points.

Nous nous sommes basés sur l’analyse des études des socio-économistes Gilles Allaire et Jean-Louis Lambert concernant les attentes sociétales des consommateurs. Nous avons pu recueillir le point de vue des producteurs et des Organismes de Défense et de Gestion, avec Marcel Saint Cricq président du PALSO (l’association de défense des foies gras du Sud-ouest) et Pierre Bastide de l’IRVA (Institut Régional du Veau de l’Aveyron et du Ségala), qui ont rappelé l’importance de s’inscrire dans des démarches officielles liées à l’origine, et l’avis de la grande distribution dont l’approche passe souvent plus au travers de marques industrielles que de signes d’origine.

Malgré tout les distributeurs intègrent ces produits dans leurs rayons, car en termes d’image l’accroche du terroir et du territoire reste porteuse.

L’intervention de Massimo Vittori secrétaire général d’Origin’ qui représente l’origine au niveau international, a rappelé l’importance de « semer l’origine » à travers le monde, de développer des alliances entre les démarches de l’Europe du Sud qui sont axées sur des signes territoriaux avec les démarches plus anglo-saxonnes qui passent par les marques d’entreprises.

Quant au député européen Giancarlo Scottà, rapporteur auprès du parlement européen des politiques de qualité, il a insisté sur sa volonté de faire de ces politiques un véritable enjeu dans la nouvelle PAC d’après 2013, notamment autour de la régulation. »

Quels points forts retiendrez-vous de ce colloque ?

« La perception de véritables attentes sociétales, l’envie du consommateur de savoir « d’où ça vient ?, qui l’a produit ? ». Le constat d’un développement au niveau international. Les démarches que nous entreprenons dans le cadre des Assises de l’Origine y répondent parfaitement Au niveau de l’Aquitaine, la région s’impliquera fortement dans le débat de la PAC d’après 2013 qui est un véritable enjeu politique pour les agriculteurs de la région. »



Documents joints

Le dossier